« Baobabs, entre ciel et terre »

AFFICHE 120X160-modifs-03

Article sur le film documentaire « Baobab »
C’est un film qui parle du peuplement d’une espèce de BAOBAB: Adansonia grandidieri.
Cyrille Cornu a fait un voyage entre terre et mer en partant de Tuléar jusqu’à Morondava.
Sur terre, il a marché près de 300 km, sur mer, il a utilisé une pirogue traditionnelle conduite par des malgaches de l’ethnie Vezo. Dans ce film nous voyons des jolies forêts mais aussi il nous a fait comprendre que la déforestation causée par le hatsake (culture sur brûlis) présente un danger pour le Baobab ! Il se crée des tâches blanches à cause du hatsaka…
Noémie, Héloïse et Roukaïa de sixième B

 
Synopsis du film « baobabs entre terre et mer »
Le Mercredi 17 décembre, les cm2 accompagnés des deux classes de sixième ont assisté à une avant-première du film « Baobabs entre terre et mer » en compagnie du réalisateur Cyrille Cornu.
C’est un film de 56min qui retrace l’expédition de Cyrille Cornu et de Wilfrid Ramafaly. Grâce à des images satellites, ces chercheurs repèrent des peuplements de baobabs et vont ensuite en pirogue sur le site pour les étudier.
On découvre un baobab de 27,30m de circonférence, c’est le plus gros répertorié au monde mais aussi un baobab creux où une famille de 12 personnes a trouvé refuge lors d’un cyclone.
Ce film retrace l’expédition des deux chercheurs partis à pieds et en pirogue entre Tuléar et Morondava. Il se termine bien évidemment par la très célèbre allée des baobabs, où Monsieur Cornu indique que ces arbres sont le dernier témoignage d’une ancienne forêt à cet endroit.
C’est un super film !!!!!

Sortie à la montagne d’Ambre

 

DSC00465

DSCN0210

Sortie à la montagne d’Ambre

Le parc de la montagne d’Ambre fut crée en 1958. La montagne d’Ambre est constituée d’un magnifique échantillon de forêt humide.
On est allé sur « la voie des mille arbres » qui mène à la cascade Ankarana. Pendant 2h, nous avons marché lentement et pu observer un boa, des lémuriens, des caméléons tout petits. Des arbres géants apparaissent sur le bord du sentier. Ils appartiennent au genre Canarium et sont utilisés par les habitants pour faire le feu : ils prennent un peu de résine et l’enflamment sur les branches du fatapera.
Nous avons aussi vu des palissandres, arbres squelettes, et plantes épiphytes : ce sont des plantes qui poussent sur d’autres plantes.
Tous ces arbres ont des troncs très longs car ils recherchent tous à capter le plus de lumière possible. Ainsi, certaines lianes montent sur les troncs et les branches pour atteindre le sommet de la canopée et étaler toutes leurs feuilles vertes à cet endroit car elles pourront recevoir tous les rayons du soleil et faire de la photosynthèse.
Aléfia, Gaelle et Rouscha en sixieme A

Les baobabs face à la déforestation à Madagascar.

deforest

deforest2

Les baobabs face à la déforestation à Madagascar.

La déforestation à Madagascar est un très grand problème. CYRILLE CORNU, chercheur au CIRAD, nous l’a expliquée lors de sa venue pour présenter son film sur les baobabs du sud. Certaines images montrent cette déforestation qui touche les peuplements de baobabs. Ces « géants » sont très sensibles au feu et six espèces de baobabs sont endémiques de Madagascar, c’est-à-dire présentes uniquement sur notre île. Il faut les protéger.

  • La déforestation pratiquée pour diverses raisons du nord au sud de l’île.

A la montagne d’Ambre la déforestation sert à faire pousser du kat. Dans la montagne des Français elle est liée au charbonnage.

Entre Tuléar et Morondava, il y a de la déforestation pour la survie. Les gens pratiquent le Hatesake, c’est-à-dire la culture sur brûlis pour cultiver des maïs et des arachides. Ils ne peuvent pas faire autrement car ils n’ont pas de rizière. Alors, ils brûlent une parcelle de forêt qui leur servira pendant 5 ans environ afin de faire leur culture. Après, le sol devient stérile, le paysan brûle ensuite une autre parcelle autour de chez lui pour commencer de nouvelles cultures. Si rien n’est fait, Monsieur Cornu estime que 80 % des forêts qu’il a étudiées pour son film auront disparu d’ici 30 ans.

Une grande partie des animaux et végétaux meurent avec ce feu volontaire. Les petits baobabs partent en fumée, seuls les plus gros arrivent à survivre mais en gardent des traces sur leur écorce qui blanchit : sur cette zone toutes les cellules du tronc contenant de la chlorophylle essentielle pour libérer du dioxygène sont mortes et l’arbre est fragilisé.

Sadame, Dimitri et Houssen élèves de sixième A.

Films chics et slogans choc contre le sida

Films chics et slogans choc contre le sida

Dans le cadre de la journée citoyenne les élèves de 3emes ont réalisé 10 courts- métrages pour la prévention du Sida auprès des ados. Ils ont mis en scène des situations vécues par les ados de chaque jour . Certains étaient très comiques.

Le film «La chambre Noire» a remporté le prix d’excellence. Sylvano, dans le rôle principal, est un transsexuel face à Yannis, l’ado piégé qui croyait passer la nuit avec une fille. Le film a remporté un très vif succès.

En 2eme position le film «Taking risk»: Deepika et Félicia jouent le rôle de deux adolescentes qui sont rejetées par tous (famille, amies) à cause de leur séropositivité .

Et en 3eme position, le film «Un contre-la-montre pour la vie» met en scène un jeune homme en route vers un rendez-vous amoureux. Celui-ci est poursuivi par un ami qui veut lui remettre un préservatif pour lui éviter tout risque: une course contre-la-montre est alors lancée.

Félicitations aux acteurs et réalisateurs de ces courts-métrages qui ont si bien su, à travers la technique cinématographique et des slogans chocs, aborder les thématiques de prévention du sida et inciter les élèves de 4e et de 3e à adopter des comportements responsables et a mieux connaître cette terrible maladie.

Mathilde (4B)

La journée citoyenne du 2 Décembre

SAM_0474 SAM_0399 SAM_0406 SAM_0411

COMPTE-RENDU SUR LA JOURNEE CITOYENNE AU COLLEGE FRANÇAIS DE DIEGO SUAREZ

Le 2 décembre 2014, la journée citoyenne a été célébrée au COLLEGE FRANÇAIS DE DIEGO SUAREZ avec la participation de tous les élèves de la petite section à la troisième.

A la première heure (à 7H30), les élèves de sixième, cinquième et une élève de troisième ont évoqué les droits de l’enfant en quatre langues différentes: les sixièmes en français et en anglais ; les cinquièmes en malgache; et l’élève de troisième en espagnol.

Ensuite, au début de la récréation (à 9H20), place aux chansons des CM1, CM2 et petite section suivi d’un travail effectué par les quatrièmes B et les élèves du CNED. Ceci consistait en un discours en anglais sur les inégalités, la pauvreté, le développement durable … Ces élèves ont pris exemple sur les personnes vivant en Angleterre, qui s’expriment dans des parcs, debout sur des échelles (ex: pour parler aux gens du racisme, de la religion, pour pouvoir partager leurs pensées avec les autres …).

KINJAL 4A

Spectacle des Zolobe « Mihina vary »

Article sur le spectacle  Zolobé du mardi 02 Décembre 2014 :

Les artistes de Zolobé nous on fait rire en cette après midi avec le premier spectacle de clown présenté par cette compagnie  intitulé : «  mihina vary » qui est en tournée dans tout Madagascar, mais ils ont quand  même pris le temps de venir nous voir durant la journée du citoyen afin de faire rire petits et grands   .

Avec une nouvelle approche des personnages qui donnent le sourire juste en les regardant, on prend un vrai plaisir devant  ce spectacle, sans dialogue certes, mais avec humour dans la gestuelle de ses artistes qui nous rappelle Charlie Chaplin, un grand artiste comique que l’on n’oubliera jamais. Donc pour récapituler, si on mélange les caractéristiques des films d’un grand artiste comique et l’aliment préféré des malgaches, on obtient un spectacle très agréable qu’il est conseillé d’aller voir !

Un article de Morgane GESTIN (4B)SAM_0633 SAM_0603 SAM_0617

Journée mondiale contre le SIDA, le 2 Décembre 2014

  • sida1sida2laureats_concours

Les élèves de 3ème ont réalisé des affiches et des courts-métrages sur le SIDA ainsi que rencontré des professionnels de santé.

Bravo à tous les 3ème et notamment aux lauréats pour leurs films:

Adora/ Hyola/ Océane/ Oumé/ Laura/ Marius/ Yannis/ Sylvano/ Bilal/ Kevin  (3èmeA)

Camille/ Dipika/ Félicia/ Laurie/ Julia (3èmeB)

Article, affiches et vidéos à suivre.

Yann Auffret

Webzine du Lycée Français de Diego Suarez